mercredi 26 août 2015

Viens à la maison, y a les oiseaux qui chantent (et il y aussi des gardes )



Chers lecteurs de ce blog, amis twittos vous savez certainement  (ou pas) que je suis à la recherche en continu de médecins urgentistes, mes collègues ayant une facheuse tendance à partir en province ( je ne comprends pas l'attrait qu'ils peuvent ressentir pour ces régions dépourvues de commodités comme le métro, l’électricité ou l'eau potable) ou à faire de nombreux enfants eux-mêmes (alors que grâce à la mondialisation on peut les faire en Inde pour pas cher) et non pas parce que, comme le prétend un de mes collègues chef de service, je suis fou comme un lapin. Alors, bien sur on peut recourir à l'interim en payant des médecins l'équivalent du PNB d'un pays émergent mais ça ne marche pas toujours (je l'avais raconté ).

Comme je l'ai déjà expliqué sur ce blog (voir ici) ou dans les nombreuses annonces que je dépose régulièrement sur les sites professionnels, je dirige un service proche de Paris, sympathique, jeune, bien équipé et considéré par le reste de l'hôpital comme indispensable à son fonctionnement, etc, etc.
Mais pourtant je trouve très peu de candidats. Et lorsque l'un d'eux se presente ou téléphone, il arrive souvent que bien qu'ayant montré un interêt certain, il ou elle disparaisse sans laisser de trace. Je me retrouve alors devant ma boite mail, comme un adolescent des années 80 à coté de son téléphone attendant un appel de celle qui lui avait semblé bien proche lors du slow de la dernière boum (non ce ne sont pas mes souvenirs personnels). 
 
J'en arrive donc à de dures extrémités et toi lecteur, urgentiste ou pas, je te demande de diffuser ce post sur les réseaux sociaux, chez ta boulangère et lors des repas familiaux.
Je cherche des médecins urgentistes, en région parisienne et là chers confrères de province pas la peine de lutter avec la mer, la montagne, la campagne (bizarrement personne ne met jamais la campagne). On est à Paris, il y a les aéroports , les gares pour aller où tu veux à la montagne ou à la mer et pas seulement en France. Et on est à 2 pas de la Seine et Marne, la campagne elle est là si on aime (j'ai quand même du mal à comprendre). Mais en plus, il y a Paris, la plus belle ville du monde. Bon me direz vous, Bry sur Marne ce n'est pas Paris. Si, c'est le Grand Paris, il y a le RER et si tu as une voiture ou une mobylette c'est à 10 km de Paris. En plus, vous choisissez votre temps de travail, 100% je te dirais voui, 80% je te dirais voui, 50% je te dirais voui, 10 % je te dirais ... non. 
Bon si vous n'avez pas compris la phrase précédente ou pour le plaisir : 
Je ne ferais pas plus de publicité car il suffit de m'appeler, m'envoyer un mail , un commentaire, me laisser un tweet, me contacter sur LinkedIn (non pas sur Meetic).
Et maintenant cher lecteur, je te le dis, cette annonce est Magique. Le Dr C. A. qui a lu cette annonce jusqu'au bout et travaille à St Camille, va gagner au loto dans 10 ans et finir sa vie comme Chef dans un restaurant. Le Dr R. H. qui a lu cette annonce sans aller jusqu'au bout a été maudit et travaille maintenant à l'ARS. Si toi, urgentiste, tu viens travailler chez nous, tu auras le bonheur, de la réussite à tes examens, le succès en amour 100% garanti, de beaux cheveux et surtout un boulot dans un service sympathique et dynamique (va voir l'annonce en vrai sur le site de la SFMU si tu ne me crois pas). 
Cet homme a travaillé aux urgences de St Camille et regarde l'effet que cela lui a fait
 
Bon je vais quand même faire bruler des bâtons d'encens sur l'autel de mon service devant les effigies de nos saints patrons R et C (je ne peux plus les nommer, ça se trouve il lisent ce blog) et faire une petite génuflexion.
Au vu de certaines reflexions, bien évidemment ce que je raconte sur ce blog n'engage que moi, pas l'institution dans laquelle je travaille (qui m'a engagé), pas les associations auquelles je participe, pas mon équipe, pas ma famille et à peine moi d'ailleurs.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire